L’API du mois

Mathieu DOMECQ

Rédacteur en chef de l’API du mois

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous lancer dans l’apiculture. Pourtant, on oublie souvent cette longue trêve hivernale qui commence, demandant tout de même de la surveillance ! C’est ce dont je vais vous parler ici, dans votre API DU MOIS.

Ce mois-ci, notre apiculteur Mathieu vous parlera du nourrissement afin de stimuler les colonies ; et du stockage des cadres, en vous révélant ses astuces !

Nourrir les abeilles pour en avoir plus ! 

En ce moment, on observe des colonies déjà en souffrance. Après les productions de miel difficiles cette année, certaines ruches n’ont pas su stocker suffisamment. Même les meilleurs, ayant produit quelques dizaines de kilos, se retrouvent parfois aujourd’hui presque démunie de réserve.

Pour pallier à ce manque, nourrissez les colonies afin d’obtenir un poids général de la ruche de 30 à 40Kg. Ce poids devra continuer à être stable tout au long de la période hivernale.

Comme j’ai pu le constater sur mes ruches, certaines manquent d’abeilles, une population trop faible. Souvenez-vous qu’une abeille d’hiver devra vivre près de 120 jours contre une quarantaine en saison. Les naissances sont donc indispensables en ce moment !

Pour stimuler la ponte de la reine et ainsi avoir une population grandissante d’ici novembre, nourrissez vos abeilles au sirop. Notre aliment APIINVERT est parfait. Déposez une poche de 2.5kg dans votre nourrisseur pour faire le plein de réserve, ou versez-y un demi kilo pour stimuler (à renouveler sur 3 ou 4 jours, en fin de journée).

 

Pour en savoir plus sur APIINVERT

 

La fausse-teigne

Le papillon-parasite des abeilles, appelé la fausse-teigne, fait partie de la famille des Pyralidae. Sa taille adulte est de 30 à 40mm.

Les apiculteurs ne l’apprécient guère ! En effet, la fausse-teigne va venir s’attaquer aux cadres que l’on a pu stocker. Contrairement à ce que l’on pense quand on retrouve sa ruche morte, envahie de la teigne, celle-ci ne s’attaque pas directement à la colonie. En réalité, la larve de la teigne va détruire les rayons en dévorant la cire et le pollen. Elle peut anéantir la totalité de la ruche en une dizaine de jours. Ainsi, la colonie est étouffée, diminuée et disparait sous la pression.

La fausse-teigne ne se développe pas que dans les colonies faibles. Elle va très souvent venir coloniser vos hausses mal stockées.

Le saviez-vous ? La femelle va pondre la nuit entre 50 et 150 œufs, difficile à distinguer à l’œil nu, qui écloront en 5 à 16 jours, sous des températures supérieurs à 9 °C.

La teigne va ensuite creuser des galeries dans la cire, qu’elle tapisse de soie. C’est une barrière contre les abeilles. Il arrive aussi qu’elle creuse dans le bois du cadre.

Larves de fausse-teigne et début d’une galerie de soie (source photo NATURAPI)

Protéger et stocker ses cadres

Pour éviter que la fausse-teigne ne vienne envahir l’une de vos colonies, ruche ou ruchette, veillez à ce que la superficie de la ruche soit toujours utilisée en intégralité par les abeilles. Auquel cas, vous pourrez placer une partition chaude.

Il est maintenant temps de bien stocker vos hausses. Le principe est simple. Il faut réaliser une pile de hausses (avec vos cadres dedans) tout en ayant une bonne circulation de l’air. Vous empilerez vos hausses sur un socle comme une palette ou sur deux blocs béton, en positionnant une grille à reine pour éviter les souris par exemple. Après avoir posé toutes vos hausses, remettez une grille à reine.

Vous trouverez une vidéo de démonstration dans votre blog API. L’idéal est de faire ce stockage sous un auvent, non fermé sur les côtés pour permettre la circulation de l’air.

Notez que la fausse-teigne n’aime ni la lumière, ni les courants d’air, ni le froid. Si vous retrouvez des cadres rempli de cette toile de soie, brûlez le cadre.

 

Nous vous souhaitons maintenant un bon hivernage ! Envoyez-nous vos photos sur les réseaux sociaux avec le hashtag : #apifonda #apiinvert !

On se retrouve dès le mois prochain sur votre blog  API avec votre fidèle partenaire, Les Ruchers De Mathieu !

Miellerie & Magasin d’Apiculture

 

Photos ©lesruchersdemathieu

Working bee