L’API du mois

Mathieu DOMECQ
Rédacteur en chef de l’API du mois

La floraison des fruitiers se termine, celle du colza commence… on se retrouve pour ce mois de mai avec votre rubrique « L’API DU MOIS ».

Cette période se caractérise généralement par la récolte du miel de colza pour certaines régions. Une saison qui commence plutôt pas mal pour nos abeilles, avec des essaimages, de fortes colonies et de bonnes miellées !

Comme chaque fois, voici une petite info sur moi pour mieux se connaître…

Depuis le printemps 2019, nous – Les Ruchers De Mathieu – avons mis en place un club apiculture au sein du siège social des laboratoires Pierre Fabre. Le site de Lavaur (Tarn) accueille un rucher pédagogique pour des cours apicole que nous dispensons aux collaborateurs ! Un second rucher sera mis en place cette année sur un autre site du groupe. Notre objectif, sensibiliser le personnel et donner une image plus verte de l’entreprise.

La récolte du miel

Nous connaissons selon les régions une abondance des floraisons. Le miel de colza est maintenant à retirer des hausses. En effet, en le laissant dans la ruche, celui-ci va cristalliser rapidement et ne pourra alors plus être extrait lors de la récolte de cet été. Pour cela, nous conseillons à tous les apiculteurs de lever les premiers cadres pleins et de mettre en pots rapidement.

Pour les débutants, si vous avez reçu votre premier essaim le mois-dernier, rassurez-vous le miel n’est pas encore à récolter. En revanche profitez des beaux-jours pour poser la hausse (seulement si vous avez arrêté le nourrissement, pour ne pas avoir un miel de betterave ou de canne !).

La levée des hausses

Enlever les hausses pour extraire le miel stocké durant les semaines précédentes est une prédation contre l’intérêt des abeilles, vous vous en doutez…

C’est un stress que l’on provoque, une panique, une désorganisation de la colonie. Face à notre action, les abeilles vont devenir plus violentes. Récoltez lors d’une belle journée, sans vents et avec des températures élevées.

Plusieurs méthodes pour lever les hausses, dont voici les principales utilisées :

La brosse en crin naturel ou en nylon vous permet de balayer les abeilles. Selon la façon dont on l’utilise, elle peut provoquer des réactions agressives chez l’abeille. Il faut brosser d’un coup sec, énergétiquement car à contrario, doucement, vous aller enrouler les abeilles dans la brosse et donc les énerver. L’astuce : secouer d’abord vos cadres au-devant de la ruche en tapant d’un coup de poignée (mais pas sur la ruche). Vous enlèverez une grosse part des abeilles qui rentreront par la porte. Vous brossez ensuite le restant des abeilles avant de placer ce cadre dans une hausse vide, recouverte d’un toit et d’un plancher pour créer une boîte. Le but n’est pas de repartir avec plein d’abeilles dedans !

Je recommande cette technique lorsque vous avez moins de 10 ruches au même endroit pour éviter un énervement qui s’étend à tout le rucher, avant même d’avoir terminé.

Mathieu Domecq

Le souffleur à feuilles pour aller plus vite et moins se fatiguer. Dès que le nombre de colonies devient conséquent, les gros apiculteurs emploient le souffleur. La hausse posée sur le champ de votre toit, elle sera soufflée avec une forte puissance. Le temps d’action est court, environ 3min. Les abeilles partent dans l’air et se regroupent en masse sur le devant de la ruche. Elles ne développent pas de comportement agressif.

Néanmoins, le risque serait que la reine soit envoyée dans l’herbe et n’arrivant pas à revenir à la ruche, la colonie deviendra orpheline. Le mieux étant d’avoir utilisé une grille à reine pour cette opération.

Le chasse-abeilles est idéal pour les ruches en ville et pour l’amateur. Le model le plus en vogue est le losange. Il est basé sur le principe de l’entonnoir aplati. Partant du principe que les abeilles circulent de manière continue entre le corps et les hausses, l’idée est de faire un sens unique. Bloquées par ce système, les abeilles ne peuvent plus remonter dans la hausse une fois descendues.

Pour l’utiliser, votre couvre-cadre bois sera perforé d’un trou au centre de 100mm au moins. Vous y fixerez le chasse-abeilles et le positionnerez 24h avant la récolte (vers le bas) entre le corps et la hausse de votre ruche sans toucher aux cadres. Pendant la nuit, une grande partie des abeilles auront quittés les cadres de miel pour aller chauffer le couvain. Le lendemain, vous pouvez prendre votre hausse et refermer la ruche. Attention, si vous avez du couvain dans la hausse, ce n’est pas la peine, elles ne descendront pas ! Là encore, l’usage de la grille à reine est conseillé.

Bee

La ruche Kenyane

Pour finir, parlons de la ruche kényane. C’est un modèle à la mode, appelé aussi ruche horizontale qui recentre beaucoup de curiosité (découvrir l’article de ce mois-ci dans le blog) !

Je me suis donc personnellement mis à en installer une le mois dernier. Pour le moment la colonie construit ses rayons mais je ne manquerai pas de vous en parler dans un autre article API ainsi que nos ruches Warré et notre ruche tronc !

La ruche Kenyane

En vous souhaitant une bonne récolte pour les premiers,

On se retrouve le mois prochain pour la nouvelle API du mois !

 

LES RUCHERS DE MATHIEU
Photos ©lesruchersdemathieu

Working bee
API du Mois Mai